Sur les traces de Dracula à travers la Roumanie

En règle générale, lorsque l’on parle de la Roumanie ou de la Transylvanie, on pense à Dracula, ce mythique vampire avec sa longue cape. Voici un petit tour des lieux à visiter pour faire revivre la légende…

Entre réalité et imaginaire

Qu’on se le dise de suite, aucun vampire Dracula n’a jamais existé, ni personne de ce nom ni d’ailleurs aucun vampire tout court. Donc en partant à sa recherche en Roumanie, il faut accepter de laisser son cerveau de côté et se laisser emporter…

Portrait de Vlad III L'Empaleur ou Dracula
Portrait de Vlad III L’Empaleur

Mais comme je suis super sympa, je vous fais un court paragraphe culturel sur l’ami Dracula ! Le vampire et comte Dracula est en réalité un personnage de fiction créé au XIX° siècle par Bram Stoker. Ce personnage a évolué au fil du temps, jusqu’à devenir le célèbre vampire originel que l’on connait aujourd’hui. Il est cependant inspiré d’un être de chair ayant vécu au XV° siècle : Vlad III, aussi connu comme « L’empaleur », ou encore « Drăculea » signifiant « fils du dragon » (provenant de l’appartenance de son père, Vlad II Dracul, à l’Ordre du dragon). Il a vraiment eu une histoire très intéressante que je vous laisserai découvrir dans une encyclopédie ou directement en Roumanie. Mais en quelques mots, notre ami Vlad s’est fait connaître pour ses empalements. Ayant empalé quelques adversaires de haut-rang, le mot s’est répandu qu’il empalait à tout va pour la moindre infraction.

Allez, c’est parti pour un petit tour des sites en lien avec Vlad ou Dracula à visiter !

Le plus connu : le Château de Bran

Roumanie Château de Bran
Aux pieds du château

Comme je vous le disais, on suit les traces de Dracula à l’aveugle, sans son cerveau… Car le Château de Bran (Castelul Bran) est renommé comme ayant été celui de Vlad III, mais en fait pas du tout. Sa situation géographique ne colle pas, ni même sa date de construction ! Il a plutôt été désigné comme tel pour attirer les touristes que nous sommes. Et en effet, il y avait du monde, et surtout plein de boutiques de souvenirs devant. Bien surprenant par rapport aux autres sites touristiques du pays qui sont bien plus calmes.

Roumanie Château de Bran
En contrebas, les boutiques nous tendent les bras…

Le château est situé proche de Brasov et date du XIII°s. Il est joli et bien entretenu, et présente une collection de meubles et armes d’époque, ainsi qu’une très jolie vue sur les environs !

Prévoir 1h, 35 lei (7.5 €) + 4 lei pour se garer dans la rue
Adresse : Strada General Traian Moșoiu 24, Bran 507025
Ouverture : Lundi 12h-18h ; Mardi à dimanche 9h-18h
Site : bran-castle.com

Le plus pittoresque : la Casa Vlad Dracul

Roumanie, Sighișoara, Maison de Dracula
La devanture de la Casa Vlad Dracul

D’après certains, Vlad III serait né à Sighisoara, dans cette demeure. Difficile de l’attester, mais ça permet d’enrichir encore un peu cette jolie fable et de découvrir un nouveau coin du pays. La ville de Sighisoara est véritablement un de mes coups de cœur de la Roumanie.
Je n’ai pas poussé le vice en entrant dans la maison/restaurant, après avoir vu quelques photos sur internet et les avis sur TripAdvisor, cela ne me paraissait pas en valoir le coup. Mais je suis curieuse d’avoir votre avis si vous y êtes déjà entrés !

Roumanie, Sighișoara

Adresse : Piata Muzeului, Piata Cetatii, Sighisoara 545400
Site : WelcomeToRomania.eu

Le plus historique : la Citadelle de Poenari

Nous voici (enfin) dans du réel, de l’historique ! En revanche, les lieux ne sont pas si bien entretenus que les sites précédents, puisque ce qui se visite, ce sont en réalité les ruines de la citadelle (Cetatea Poenari). Et là, il faut préparer ses mollets, puisqu’elle est haut perchée la dame, 1480 marches nous séparent d’elle ! Dur dur quand on a randonné la veille autour du Lac Balea.

Roumanie, Citadelle de Poenari
Et on grimpe grimpe grimpe

Après 30min de montée, nous y voilà, enfin de la vieille pierre ! Bien entendu la légende est toujours présente : quelques macabres mises en scène nous accueillent, rappelant l’histoire des lieux. Puisque c’est en effet sur des cadavres que s’est construite la forteresse : pour se venger de la mort d’une partie de sa famille, Vlad arrête les aristocrates (ou boyards), en empale quelques chefs, et fait marcher les autres jusqu’au site de la forteresse, autrefois un avant-poste. Après cette centaine de kilomètres de marche sur des terrains difficiles, les survivants sont contraints de bâtir la forteresse, où nombre d’entre eux perdent la vie.

Roumanie, Citadelle de Poenari
Un accueil charmant !

Située au sommet du mont Poenari, au cœur de la chaîne de montagne des Carpates, la vue est imprenable et devait être bien utile à Vlad en temps de guerre, pour voir venir ses ennemis de loin. En effet, les Carpates séparent la Transylvanie et la Valachie, deux régions longtemps en guerre.

Prévoir  1h30, 5.8 lei (1.2 €)
Adresse : Transfăgărăşan Comuna Arefu
Ouverture : 9h-18h
Site : Muzeul-judetean-arges.ro


Il y a certainement d’autres sites liés de plus ou moins loin à Dracula, mais ce sont là les seuls que j’ai croisés ! En connaissez-vous d’autres ? Est-ce que ce genre de visites vous tente ?

Les articles de mon road trip en Roumanie :
Tour d’horizon… Road trip en Roumanie
Sur les traces de Dracula à travers la Roumanie Sighișoara, ville médiévale fortifiée
Visite de Bucarest (1/2) et découverte de son histoire
Visite de Bucarest (2/2) : églises, musées, quartiers…
Visiter un vignoble roumain : le domaine de Budureasca
Randonner dans les Carpates en Roumanie
Autour de Brasov : entre randonnée, châteaux et églises
Petit tour de Brasov, Sibiu et Horezu
La Roumanie en pratique : conduire et manger

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Kevin dit :

    L’histoire du comte Dracula ne m’a guère intéressée avant que je lise cet article. Certes, j’ai visionné pas mal de films de vampires, mais cela reste de la fiction. En revanche, je vais essayer d’en savoir plus sur le vrai Dracula.

    J’aime

    1. Visiteuse du Monde dit :

      On sent bien qu’en Roumanie, ils jouent sur les contes des vampire, et comment les en blâmer, tous les moyens sont bons pour se faire connaitre et attirer le public ! Heureusement dans certains des sites, des panneaux racontent aussi l’histoire du vrai Vlad, de quoi se cultiver un peu.

      J’aime

Répondre à Kevin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.