Gyeongju, cœur historique de la Corée

Après une semaine au Japon à visiter ses mégapoles et la découverte de la géante Busan, notre arrivée à Gyeongju a été un choc : pas de méga cité aux immenses buildings, mais une ville à échelle humaine : un grand bol d’air frais !

Une ville-musée

Avec « seulement » 260 mille habitants, Gyeongju (경주시, ou Kyongju) est une ville vraiment agréable à découvrir, et surtout adaptée aux promenades. Située au sud-est du pays, elle fut pendant près de 1 000 ans la capitale du royaume de la dynastie de Silla (ou Shilla), et depuis son nombre d’habitants ne cesse de diminuer. Bon c’est pas tout récent, puisqu’elle fut capitale jusqu’en 935 après JC… Mais cela explique l’importance et l’intérêt de Gyeongju : nombre de sites archéologiques et historiques y sont recensés. En plus l’UNESCO s’en est mêlé, donc si je peux augmenter mon nombre de sites classés visités, je fonce vous savez ! D’autant que ces sites étaient calmes, et non bondés de touristes !

La ville est très facilement accessible depuis plusieurs grandes villes du pays. Nous avons pour notre part privilégié le bus que ce soit pour se rendre à Gyeongju depuis Busan, ou pour ensuite rejoindre Séoul. Comme je vous le disais dans mon tour d’horizon, Busan-Gyeongju coûte 4 600 ₩ (moins de 4 €) pour 1h de trajet et Gyeongju-Séoul environ 27 € pour 3h45, et les bus sont plutôt confortables et ponctuels !

Découvrir la ville au fil d’une promenade

Comme la ville est à échelle humaine, il est facile d’en faire le tour en une demie-journée à pied ou à vélo. Voici le petit tour que nous avons fait et qui nous a permis de découvrir l’ensemble des sites touristiques de la ville.

Le pays des Tumuli

Nous avons débuté par découvrir les tumuli, qui sont présents un peu partout dans la ville. Ces petites collines bien entretenues sont en réalité des tombes, royales ou non. Ce sont donc un des nombreux héritages à la ville de la dynastie Silla. Pour les découvrir, l’idéal est de commencer par se promener dans le Parc des Tumuli de Nodong-ri et Noseo-ri. Ce parc est ouvert, sans grille ni ticket d’entrée, il est juste un des poumons de Gyeongju où les habitants passent pour se rendre au travail ou juste déambuler.

Une jolie introduction donc avant d’arriver aux Tombes royales de Daereungwon. Il s’agit là-aussi d’un parc avec une petite musique en fond et plusieurs parcours pour se promener en toute tranquilité. Et ce qui rend ce site intéressant, c’est la possibilité de pénétrer dans un des tumuli ! Sa visite est rapide mais aide à comprendre comment sont bâtis ces mausolées.

Tumuli, Gyeongju
Des tumuli
Corée, Gyeongju, Tumuli intérieur
L’intérieur d’une des tombes

Pour être plus précise, il s’agit de la tombe « Cheonmachong » (천마총), ou du Cheval Céleste. C’est probablement la tombe d’un roi du royaume de Silla, datant des 5 ou 6° siècles. Il y a au centre une chambre funéraire en bois (comprenant elle-même un cercueil en bois et un coffre avec des objets funéraires), couverte de pierres, puis de terre. Le tout est d’une hauteur de plus de 12m pour une circonférence de 157m, c’est énorme !

Corée, Gyeongju tumuli de nuit
Et encore des tumuli !
Les deux parcs se font face.
Parc des tumuli de Nodong-ri et Noseo-ri :
Gratuit

Tombes royales de Daereungwon : 
Prévoir 30min, 2 000 ₩ (1.5 €), entrée dans le tumuli Cheonmachong incluse
Ouverture : 9h-22h

Promenons-nous dans le Bois de Gyerim

Non loin de là, nous avons ensuite rejoint le Bois de Gyerim (계림, ou « bois du coq ») au sein duquel nous avons un peu gambadé à l’aveugle… Il y a divers chemins, celui que nous avons emprunté nous a mené au cœur de la forêt (ne vous inquiétez pas, ce n’est pas trop dense !). Bien agréable, jusqu’à ce que l’on arrive sur une zone en travaux, rénovations et excavations étaient en cours un peu partout en fait. Dommage pour nous, mais tant mieux pour la ville et ses prochains visiteurs !

Corée,Gyeongju, bois de Gyerim
Coucher de soleil sur le bois de Gyerim

Depuis notre promenade, on a pu apercevoir le pont couvert de Woljeonggyo, lui aussi en travaux et donc inaccessible. Mais il a pourtant l’air d’un petit joyau ! Ce serait le plus vieux (en 760) et le plus grand pont (61m) de Corée. La forêt cache également un village hanok, celui de Gyochon, mais nous ne sommes pas tombés dessus, et ne l’avons pas cherché non plus puisque nous allions visiter le lendemain le village de Yangdong. Le bois abrite également l’observatoire de Cheongseongdae (첨성대), le plus vieil observatoire d’Asie, qui daterait de 634.

Corée, Gyeongju, Observatoire de Cheongseongdae, Bois de Gyerim
L’Observatoire de Cheongseongdae, vu de loin
Prévoir 30min à 1h30 (selon votre envie et la quantité de travaux en cours), gratuit
Ouverture : 9h-18h, horaire pour s'approcher de l'observatoire, le bois est ouvert 24h/24

Autour de l’étang d’Anapji

Et encore non loin de là, se trouve l’étang d’Anapji (안압지, ou « Parc des oies et des canards ») : c’est l’avantage de Gyeongju, tout est à proximité ! J’avais lu des avis très partagés sur ce lac artificiel, certains disant qu’il n’en valait pas la peine, et d’autres que de nuit, c’était quand même un lieu sympa. De fait, on a terminé notre promenade par l’étang, nous permettant ainsi d’en profiter à la tombée de la nuit. Le lieu a beaucoup de charme et nous a permis de terminer cette journée en beauté !

Corée, Gyeongju, Etang Anapji Corée, Gyeongju, Etang Anapji

Cet étang aurait été creusé au 7° siècle dans l’enceinte du palais du roi, Brûlé en 935, lors de la chute de la dynastie, ce n’est que récemment en 1974, lors de fouilles archéologiques, qu’il a été redécouvert avec des bâtiments et tours. Il a ensuite été rénové pour nous offrir ce lieu romantique et envoûtant.

Prévoir 15-30min, 2 000 ₩ (1.5 €)
Ouverture : 8h-22h (dernières entrées à 21h30)

Retourner en centre ville et dîner dans un de ses marchés

Et pour finir cette immersion à Gyeongju, nous sommes retournés dans l’hypercentre de la ville pour une petite balade qui nous a menée au marché Jungang. Malheureusement pour nous, nous étions en pleine semaine donc les lieux n’étaient pas si vivant que ça. Mais cela ne nous a pas empêché de nous faire « accoster » par un groupe de Coréens. Un moment vraiment unique dans notre séjour, qui nous a permis de manger et boire comme les locaux, et de partager un vrai moment de convivialité avec eux. C’est vraiment une chose qui nous a marquée en Corée : les locaux sont adorables, serviables et ont le cœur sur la main !

Corée, Gyeongju
Le centre de Gyeongju
Corée, Gyeongju, Marché Jungang
Notre arrivée au marché Jungang, calme…
Corée, Gyeongju, Marché Jungang
Et nos nouveaux amis quelques instants après !

Voici donc les principaux sites à découvrir au sein de Gyeongju, en avez-vous visité d’autres ? Je vous donne rendez-vous pour mon prochain article sur les sites historiques à découvrir autour de Gyeongju !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.